La kinésithérapie a de nombreux champs d’action : la kinésithérapie respiratoire (suite à une bronchiolite, bronchite ou pneumonie), le drainage lymphatique, le traitement de pathologies neurologiques (Parkinson, sclérose en plaques), la rééducation à la marche (troubles de l’équilibre), le traitement et la prévention des troubles musculo-squelettiques.

Toujours à la recherche d’un traitement optimal, je me suis spécialisée dans les domaines suivants :

Kinésithérapie Orthopédique

Ce domaine comprend la prise en charge de la rééducation après une fracture, après une immobilisation prolongée, après une opération avec ou sans mise en place de matériel implanté. (ex : prothèse de genou, prothèse de hanche, fracture réduite et consolidée avec plaque et vis,…)

Kinésithérapie du Sport

La kinésithérapie du sport est indiquée pour toutes les pathologies liées à l’activité sportive de loisir ou de haut niveau comme les entorses, les ruptures de ligaments croisés, les problèmes méniscaux, les luxations, les traumatismes musculaires, … Le thérapeute pourra avoir recours aux techniques suivantes : MTP, crochetage, proprioception, renforcement musculaire, étirements, …

Thérapie Manuelle

La thérapie manuelle est un ensemble de techniques de mobilisations articulaires qui s’intègrent dans une approche clinique basée sur un examen subjectif et un examen clinique approfondi. Elle inclura également un programme de renforcement musculaire spécifique et d’exercices en home-training suivant les dernières recommandations scientifiques.

Kinésithérapie Maxillo-faciale

La kinésithérapie maxillo-faciale est un ensemble de techniques de massage, de mobilisation et d’exercices qui sont indiqués chez des patients présentant des

  • douleurs ou tensions au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire, des muscles masticateurs. La région algique peut s’étendre à la face, l’oreille, ou la nuque ;
  • craquements, crépitements ou blocage à l’ouverture ou à la fermeture de la mâchoire ou lors de la mastication ;
  • limitations d’amplitude avec déviation de la mandibule à l’ouverture ou à la fermeture de la mâchoire ;
  • difficulté ou inconfort à la mastication.

Par ailleurs, la kinésithérapie maxillo-faciale est également indiquée suite à certaines chirurgies maxillo-faciales.